<?php the_title() ?>

AI, RPA, Blockchain…

Voici 3 champs technologiques qui vont transformer en profondeur l’organisation des entreprises et même la façon dont nous travaillons dans les années à venir. En effet, ils vont aussi avoir un impact significatif sur notre métier de recruteur. Tant dans la manière dont nous l’exerçons que dans la structuration de cette activité au sein des entreprises.

De nombreux articles ont déjà été écrits sur l’impact de l’Intelligence Artificielle et du RPA sur le recrutement des talents. Aujourd’hui, il me semble important de nous également pencher sur l’impact de la blockchain sur le recrutement.

Concrètement, c’est quoi la Blockchain ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée. Elle fonctionne sans organe central de contrôle, selon la définition de blockchain France.

Comme l’écrit le mathématicien Jean-Paul Delahaye, il faut s’imaginer « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible. »

La plus connue des applications de cette technologie est la cryptomonnaie (comme le bitcoin). La reconnaissance de la valeur passe par la validité des transactions faites avec cette monnaie, transactions basées sur la blockchain.

Il s’agirait donc de disposer facilement d’informations vérifiées ?

Le recruteur pourrait ainsi s’assurer que toutes les informations sur les Curriculum Vitae ou profils des candidats reflètent bien la réalité – un doux rêve ?

Dans un récent article sur le blog talent de LinkedIn, John Jersin apporte une réponse  fort pertinente sur le sujet. John dirige l’équipe Produit de LinkedIn pour les solutions recrutement.

John Jersin compile dans son article des études de Mc Kinsey, du MIT et de Tech Target. Je vous recommande d’ailleurs la lecture du rapport de Mc Kinsey « Blockchain beyond the hype: What is the strategic business value? » qui est clair, intéressant et concret ! (si si, même le conseil en strat peut être concrêt)

Recrutement : Les impacts de la blockchain

Selon le Directeur des solutions de recrutement de LinkedIn, l’impact de la blockchain sur le recrutement sera limité dans les années à venir.

Elle pourra nous accompagner dans la vérification des diplômes, afin que tout recruteur s’assure que le candidat dispose bien du diplôme qu’il prétend avoir. Pour cela, le MIT a d’ailleurs déjà mis à disposition de ses récents diplômés une application basée sur la technologie blockchain (Blockerts Wallet). Elle leur permet d’apporter la preuve de leur diplôme. Ce type d’application rend également la vérification du diplôme aisée et rapide pour les recruteurs.

Nous pouvons facilement dupliquer cette utilisation à la vérification des certifications et des accréditations.

En revanche, les possibilités de vérification offertes par cette technologie sembleraient moins applicables aux autres champs du recrutement pour 2 raisons principales :

  • Une vérification formelle des expériences des candidats et de leur contenu peut être intellectuellement séduisante mais en pratique compliquée à mettre en œuvre. L’expérience professionnelle recouvre des subtilités qu’il semble compliqué de certifier dans une blockchain. De plus, les entreprises ne souhaiteraient sans doute pas que des détails précis du contenu des expériences professionnelles de leurs employés soient ainsi exposés (comme des objectifs de chiffres d’affaire pour les commerciaux par exemple).

 

  • Le RGPD, dont le principe même est en opposition à la base de la technologie blockchain : la possibilité pour tout utilisateur d’accéder, de modifier, voire de supprimer des informations le concernant. La grande révolution de la blockchain est que les transactions / informations sont conservées telles que et ne peuvent être modifiées.

Ces technologies pourraient ainsi faciliter une partie du travail des recruteurs avec une vérification aisée des diplômes et certifications. Le challenge des Blockchains serait donc d’aller plus loin en nous amenant vers d’autres champs d’application possibles…

Selon vous, la Blockchain pourrait-elle s’appliquer à d’autres champs dans le domaine du recrutement ?

Pour l’Intelligence Artificielle (IA ou AI en anglais pour Artificial Intelligence), vous pouvez entre autres lire la chronique de Xavier Segrestin de Korn Ferry sur le journal du net : « Intelligence Artificielle : une opportunité pour le recrutement », ou encore la vue plus macro du magazine Forbes qui reprend une en partie étude de Deloitte : « L’Impact De L’IA Sur Les Ressources Humaines »

Pour le RPA (Robotic Process Automation ou Automatisation Robotisée des Processus) – je vous renvoie au bon article de Chad Getchell : « How Robotic Process Automation is Reshaping Recruiting »