Candidats : 8 phrases à ne pas dire en entretien

Un entretien d’embauche, ça se prépare. En tant que candidat, vous savez certainement quoi dire lors de l’entretien de recrutement et comment présenter votre parcours (si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons cette lecture). Mais avez-vous pensé à ce qu’il faut éviter de dire le jour J ? Car, pour faire bonne impression en entretien, il y a des choses qu’il vaut mieux garder pour soi ou dire différemment. Pour vous aider, voici 8 phrases à ne pas dire en entretien.

#01 – « C’est sur mon CV »

Refuser de répéter une information en entretien peut passer pour de l’arrogance ou de la fainéantise. Autant dire, qu’il vaut mieux s’en passer. Rappelez-vous que l’entretien d’embauche est avant tout un moment d’échange. Si le recruteur vous pose une question sur votre parcours, c’est qu’il l’a sûrement déjà vu sur votre CV et qu’il souhaite approfondir ce point. Il est également possible qu’il soit passé à côté de cette information (l’erreur est humaine).

Que dire à la place ?

« Bien sûr, je serais heureux de vous en dire davantage à ce sujet. »

#02 – « Pouvez-vous me présenter l’entreprise et vos produits ? »

Cette question part d’un bon sentiment, car elle montre que vous vous intéressez à l’entreprise dans laquelle vous postulez. Cela dit, vous auriez dû manifester votre intérêt avant l’entretien et mener vos propres recherches en amont. D’ailleurs, il est fort possible que le recruteur vous retourne la question en vous demandant ce que vous avez retenu de l’entreprise. Si vous n’avez pas préparé cette question, vous risquez de montrer que vous n’êtes pas motivé à intégrer l’entreprise.

Que dire à la place ?

« J’ai vu que vous interveniez aussi sur tel projet, que je trouve très intéressant. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet ? »

#03 – « À partir de quand pourrais-je prétendre à une évolution ? »

C’est le genre de questions à ne pas poser en entretien. Du moins, pas telle quelle. Elle montre que le poste pour lequel vous postulez ne vous intéresse pas en tant que tel. S’il est important d’avoir de l’ambition et de se projeter dans l’entreprise au-delà du poste visé, n’oubliez pas que vous postulez avant tout à un poste bien précis. De même, soyez subtil concernant la question du salaire en entretien.

Que dire à la place ?

« À quoi ressemble le parcours d’évolution pour ce type de poste dans votre entreprise ? »

#04 – « Je peux travailler dans tout type d’environnement professionnel »

Être flou et généraliste n’est pas forcément l’idéal. Soyez honnête et affirmez plutôt le type d’environnement dans lequel vous vous sentez à l’aise. Dans le cas contraire, vous risquez d’être embauché par une entreprise à laquelle vous ne correspondez pas vraiment (culture d’entreprise, ambiance, etc.). Or, un recrutement doit faire matcher vos attentes avec celles de l’entreprise. C’est d’ailleurs l’occasion de mentionner quelques-unes de vos soft skills.

Que dire à la place ?

« Je préfère travailler dans une petite équipe et dans une ambiance très dynamique » (si c’est votre cas).

#05 – « Je déteste mon entreprise actuelle »

Autre phrase à ne pas dire en entretien ! Même si vous avez de très bonnes raisons de quitter votre entreprise actuelle (ou la dernière dans laquelle vous avez travaillé), évitez d’en dire du mal. Vous focaliser sur des raisons négatives envoie au recruteur un signal… négatif ! Restez professionnel et factuel dans vos propos, tout en tournant les choses de façon positive.

Que dire à la place ?

« J’ai beaucoup appris dans mon entreprise actuelle. Il est temps pour moi de rejoindre une autre entreprise dont la culture me correspond davantage » (préparez-vous à développer ce propos).

#06 – « Je suis perfectionniste »

Alors oui, la question des qualités et des défauts en entretien est certes vue et revue. Mais la réponse « je suis perfectionniste » l’est encore plus ! Dire que vous êtes perfectionniste ne vous fera donc pas sortir du lot, bien au contraire. Il en va de même pour la réponse « J’ai les qualités de mes défauts », qui ne dit pas grand-chose d’intéressant sur vous. Décrivez plutôt un axe d’amélioration réel sur lequel vous travaillez actuellement.

Que dire à la place ?

« Je ne me sens pas vraiment à l’aise lorsque je dois prendre la parole en public. Je constate que je m’améliore depuis que je prends des cours de théâtre. Même si je ressens encore un peu de stress quand je parle à plus de dix personnes, je sens que j’ai progressé » (un exemple de réponse parmi tant d’autres).

#07 – « Non, je n’ai pas de question »

Ne pas avoir de question à poser en fin d’entretien peut donner l’impression au recruteur que vous n’êtes pas curieux ni intéressé pour rejoindre l’entreprise. Avant l’entretien, préparez quelques questions à poser à votre interlocuteur. De même, pendant l’échange, notez des questions pour approfondir certains éléments communiqués par le recruteur. Après tout, il est parfaitement compréhensible que vous souhaitiez en savoir davantage sur l’entreprise que vous allez peut-être rejoindre.

Que dire à la place ?

« Quel est l’enjeu le plus important auquel fait face l’équipe actuellement ? » (là encore, un exemple parmi tant d’autres).

#08 – « Comment s’est passé l’entretien ? »

Les questions de ce style (ou du type « Est-ce que j’ai réussi l’entretien ? ») sont maladroites et peuvent mettre le recruteur dans l’embarras. Souvent, ce dernier a besoin de recul pour prendre une décision. Il doit aussi comparer votre profil avec d’autres candidats reçus en entretien.

Que dire à la place ?

« Cet entretien a confirmé ma motivation pour le poste. Pouvez-vous me dire quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ? »

 

Dans un entretien d’embauche, il est essentiel de savoir quoi dire et quoi éviter de dire. Gardez bien en tête ces questions et ces phrases à ne pas dire en entretien, ainsi que nos conseils. Vous sortirez ainsi du lot et éviterez d’envoyer des signaux négatifs aux recruteurs.

Vous avez bientôt un entretien d’embauche ? Voici ce que vous pouvez faire pour vous préparer au mieux :