Les 5 Questions pièges posées en entretien

Comment répondre aux questions pièges en entretien ? Voici les 5 questions pas sympas les plus posées, avec des exemples de réponses.

Publié le

Soyez serein, on vous dit comment y répondre !

Vous avez sans doute déjà vécu cette situation. Vous êtes en entretien d’embauche pour un poste qui vous fait vraiment envie. Vous êtes arrivé à l’heure. Les locaux de l’entreprise vous plaisent. Le recruteur est plutôt accueillant. Bref, tout se passe bien pour vous. Quand soudain : PAF ! On vous pose une question piège qui sort de nulle part. 

Et le pire ? C’est qu’elle vous déstabilise cette question pas sympa. Vous perdez vos moyens. Vous bégayez. Vous ne savez plus quoi répondre ni comment. Bref, vous vous êtes fait piéger en entretien. 

Cet article est là pour vous éviter de (re)vivre cette situation. Nous avons identifié 5 questions pièges en entretien d’embauche, ainsi que la façon d’y répondre (exemples à l’appui). On y va ? 

 

Questions pièges en entretien d’embauche

Pourquoi les recruteurs posent des questions pièges en entretien d’embauche ? 

Avant toute chose, rassurez-vous : un recruteur normalement constitué ne va pas volontairement chercher à vous piéger (et encore moins à vous faire rater l’entretien !). Sa mission est de trouver la personne adaptée à son poste. Ni plus, ni moins. 

 Dites-vous que s’il met mal à l’aise tous les candidats qu’il reçoit, il va avoir du mal à boucler son recrutement. 

Les questions du recruteur sont là pour l’aider dans sa mission. S’il vous pose une question embarrassante, voire un peu déstabilisante, c’est simplement pour voir votre réaction et évaluer vos soft skills. 

 

Voici 5 questions pas sympas en entretien (et leurs exemples de réponse) :

Pour savoir comment répondre aux questions pièges en entretien d’embauche, encore faut-il les avoir identifiées. Voici les 5 questions pièges les plus répandues, accompagnées d’exemples pour y répondre sans stress. 

 

#01 – « Citez-moi votre principale qualité et votre principal défaut »  

Cette question est clichée, c’est vrai ! Mais elle fait partie des incontournables dès lors qu’on parle de questions déstabilisantes en entretien. Et pourtant : il y a encore trop de candidats qui ne la préparent pas. Alors anticipez-la une bonne fois pour toutes ! 

Le piège à éviter ici : les défauts déguisés en qualités. Personne n’est dupe ! Oubliez le vu et revu : « je suis perfectionniste » (il fait partie des 8 phrases à ne pas dire en entretien). Attention aussi à répondre sans provoquer le recruteur, même sur le ton de l’humour : « j’ai les qualités de mes défauts et les défauts de mes qualités » ou « je n’ai aucun défaut ». Ces réponses sont à bannir, car elles n’apportent rien à l’échange (à part montrer que vous esquivez la question).  

Exemple de réponse : « Mon point fort est que je suis quelqu’un de curieux. J’aime comprendre en profondeur comment fonctionne les choses, que ce soit un sujet technique, un process ou une information farfelue. C’est pour cela que j’ai choisi d’être recruteur, pour découvrir des métiers et des profils très diversifiés. Mon principal défaut se situe au niveau de ma sensibilité. J’ai tendance à être très impliqué et à prendre les choses à cœur, tant au niveau des réussites que des échecs. Je travaille sur ma capacité à prendre du recul et à mieux gérer mes émotions, notamment via des cours de théâtre depuis 5 ans. » 

 

#02 – « Pourquoi vous plutôt qu’un autre ? »  

Cette question est souvent utilisée en toute fin d’entretien, ou parfois au début. Elle sert au recruteur à résumer les atouts de votre candidature, tant au niveau de vos compétences professionnelles et personnelles qu’à celui de votre motivation pour le poste. 

Le piège à éviter ici : Ne dénigrez pas les autres candidats et évitez de tomber dans le « moi, je ». Mettez simplement en avant comment vous pouvez aider l’entreprise à atteindre ses objectifs. Vous pouvez notamment reprendre le descriptif du poste en montrant que vous cochez les cases du profil recherché. 

Exemple de réponse : « Je ne sais pas si j’ai la meilleure candidature. Mais je sais que je suis très motivé pour ce poste, car il correspond à ce que je veux faire pour la suite de ma carrière. Je suis confiant sur mes capacités à aider le service sur tel et tel points. Il est vrai que j’aurai besoin d’être accompagné pour monter en puissance sur tel et tel points. »  

 

#03 – « Parlez-moi de vous » 

Posée au début d’un entretien de recrutement, la question « présentez-vous » ne sert pas qu’à briser la glace. Elle est l’occasion pour vous de marquer des points dès les premières secondes de l’échange. 

Le piège à éviter ici : Ne vous lancez pas dans un long résumé de votre CV ! Condensez votre réponse autour des points-clés de votre parcours et de vos motivations pour le poste. Si le recruteur ne vous donne pas de limite de temps, faites en sorte de répondre en 5 minutes environ.  

Exemple de réponse : Retrouvez notre exemple détaillé dans notre article 100 % dédié à la question « Parlez-moi de vous » 

 

#04 – « Avez-vous des questions ? » 

Cette question anodine, souvent posée en fin d’échange, fait partie des questions pièges en entretien. Car le recruteur s’attend à ce que vous creusiez certains points de l’échange. C’est le signe de votre motivation. Nous vous conseillons de préparer quelques questions avant le jour J. Et de noter pendant l’entretien toute question permettant d’approfondir des éléments communiqués par le recruteur. Parenthèse : oui, en entretien, on prend des notes ! 

Le piège à éviter ici : Répondre par « Non ». Cela peut donner au recruteur l’impression que vous n’êtes pas intéressé d’en savoir plus sur votre (potentiel) prochain poste. 

Exemple de réponse : « Combien de personnes font partie de l’équipe Développement ? ». 

 

#05 – « Maîtrisez-vous telle compétence ? » 

Développement Java JEE, niveau d’anglais, management hiérarchique… Les compétences nécessaires pour occuper un poste peuvent être nombreuses. Ne mentez jamais sur votre niveau de maîtrise d’une compétence nécessaire pour occuper un emploi. Vous pourriez le regretter pendant l’entretien (si le recruteur le découvre) ou une fois en poste (ce qui est pire et conduira certainement à la fin de votre période d’essai).   

Le piège à éviter ici : Ne vous piégez pas vous-même en exagérant vos compétences. Si vous dites que vous avez un niveau courant en anglais, soyez prêt à switcher l’entretien dans la langue de Shakespeare (sinon, vous allez passer un moment ultra-gênant !).  

Exemple de réponse : « J’avais un très bon niveau d’anglais pendant mes études, avec un score de 940 au TOEIC. J’étais également parti vivre 1 an en Caroline du Nord, aux États-Unis. Mais depuis 3 ans, je vous avoue que mon niveau a diminué par manque de pratique. Il me faudra donc un temps d’adaptation pour le réactiver. »  

 

Pendant un entretien d’embauche, il est essentiel de savoir quoi répondre aux questions pièges des recruteurs. Cela fait partie du jeu ! Préparez bien votre entretien à l’aide de notre article et on vous promet vous allez briller !

 

Et si vous voulez continuer de préparer vos prochains entretiens, les articles du blog Solantis vont vous aider ! 

Vous recrutez ? Découvrez nos différentes solutions pour vos recrutements.

Vous souhaitez nous rejoindre ? Consultez nos opportunités.

 

NEWSLETTER
Mettez-vous dans la boucle !

1 fois par mois, retrouvez le meilleur des sujets RH, management et recrutement dans votre boîte mail. Une newsletter qui informe, conseille et divertit !

Recrutez avec Solantis !

Échangeons quelques minutes sur vos enjeux et vos besoins.

Nos autres articles

Que vous soyez candidats, recruteur.euses, managers ou curieux, vous trouverez dans nos articles, plein d’informations sur le recrutement, pour mieux manager ou pour votre carrière !

Comment préparer un entretien d’embauche rapidement
Préparez votre entretien d’embauche en 20 minutes, top chrono !
On vous dit comment préparer votre entretien d'embauche en moins de 20 minutes, sans rien oublier pour vous assurer sa réussite !
Le guide du candidat pour réussir ses entretiens
L’indispensable : le guide candidat pour réussir ses entretiens d’embauche
Préparer et réussir un entretien d’embauche, ce n’est jamais une mince affaire ! Personnalisation du CV, recherches sur l’entreprise, compréhension du...