Carrière en cybersécurité : le guide complet

Publié le

Face à des vagues incessantes de cyberattaques, le besoin en professionnels maîtrisant la cybersécurité n’a jamais été aussi criant. Loin d’être un choix anodin, faire carrière en cybersécurité est devenu une nécessité stratégique pour les profils qui veulent avoir un impact réel dans le monde actuel. C’est votre cas ? Alors vous êtes au bon endroit !

Dans ce guide complet, nous allons vous dévoiler les multiples facettes d’une carrière en cybersécurité. Vous aurez ainsi tout ce qu’il faut pour sécuriser les données des entreprises, mais aussi votre avenir professionnel ! Avec Solantis, spécialiste du recrutement dans l’IT et le digital, découvrez comment transformer votre passion pour la technologie en une carrière qui a du sens. Et préparez-vous à devenir un héros de l’ombre, qui lutte vaillamment contre la cybercriminalité. 

Qu’est-ce que la cybersécurité exactement ?

Cybersécurité. Ce terme englobe toutes les technologies, processus et pratiques conçues pour protéger les réseaux, les ordinateurs et les données contre les attaques (dommages, vols, falsifications ou accès non autorisés). 

Autrement dit, la cybersécurité est la ligne de défense qui sécurise les infrastructures numériques sur lesquelles repose notre quotidien (professionnel et personnel). Elle est vitale pour protéger les informations sensibles, comme les données financières, personnelles (coordonnées, données de santé, etc.) et les secrets des entreprises.

C’est un domaine en constante évolution pour contrer les nouvelles menaces qui émergent à mesure que la technologie avance. 

 

Voici les principaux enjeux de la cybersécurité aujourd’hui :

 

  • Protection des données : à l’ère du big data, la protection des informations est plus importante que jamais. Les violations de données peuvent entraîner des pertes financières colossales, nuire à la réputation des entreprises et avoir des conséquences légales sévères.

 

  • Confiance et conformité : les entreprises doivent se conformer à un ensemble croissant de réglementations sur la protection des données, comme le RGPD en Europe. Maintenir cette conformité est nécessaire pour des raisons légales, mais aussi pour maintenir la confiance des clients.

 

  • Lutte contre les interruptions d’activité : une attaque réussie peut paralyser les opérations d’une entreprise, entraînant des interruptions d’activité coûteuses. Avoir des stratégies de cybersécurité robustes est essentiel pour prévenir ces interruptions.

Est-ce que la cybersécurité est un métier d’avenir ?

Étant donné le contexte actuel (où les technologies numériques sont omniprésentes dans notre quotidien), la cybersécurité s’affirme non seulement comme un métier porteur, mais aussi comme un secteur de premier plan pour l’avenir de nos sociétés. 

La demande pour les professionnels de la cybersécurité est en pleine explosion. En clair : la cybersécurité est l’un des domaines où la demande excède largement l’offre. Et c’est un phénomène qui ne montre aucun signe de ralentissement. Car les cyberattaques ne sont pas près de s’arrêter (comme le détaille cet article de l’ANSSI). Bien sûr, il faut avoir le bon profil pour être recruté…

À titre plus personnel, une carrière en cybersécurité ne se contente pas de vous mettre au défi sur le plan technique. Elle vous place en première ligne de la défense de l’économie numérique mondiale. Si vous êtes prêt à prendre part à cette mission cruciale, la cybersécurité sera sans hésitation un métier d’avenir pour vous. 

Par ailleurs, la cybersécurité n’est pas un métier en soi. Mais un ensemble de sous-métiers. Passons-les maintenant en revue !

Quels sont les différents métiers de la cybersécurité ?

La cybersécurité englobe une variété de métiers spécialisés, chacun axé sur des aspects différents de la sécurité des systèmes d’information. Passons en revue les métiers les plus courants dans le secteur de la cybersécurité.

Consultant en cybersécurité

Le consultant en cybersécurité joue un rôle d’auditeur pour les entreprises de toutes tailles. Il évalue les risques, analyse les vulnérabilités et propose des solutions pour sécuriser les systèmes et les données. Ce professionnel est souvent employé par une société de conseil.

Ingénieur cybersécurité

L’ingénieur cybersécurité conçoit et implémente des solutions de sécurité pour protéger les systèmes contre les intrusions, les logiciels malveillants et les cyberattaques. Ce rôle technique nécessite une compréhension profonde des réseaux, des systèmes et des protocoles de sécurité.

RSSI 

Le RSSI (Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information) est chargé de définir la stratégie de sécurité d’une organisation et de superviser sa mise en œuvre. Il travaille en étroite collaboration avec les équipes de direction pour s’assurer que les pratiques en matière de sécurité sont en phase avec les objectifs et les réglementations en vigueur.

Note : c’est le type de métier de la cybersécurité pour lequel nous recrutons le plus fréquemment chez Solantis (en tant que cabinet de recrutement spécialisé dans l’IT et le digital). Nous avons ainsi recruté 48 profils de RSSI pour nos clients (à date, en 2024, comme le montre cette infographie). 

Expert en infrastructure

L’expert en infrastructure se concentre sur la sécurité des composants physiques et logiciels qui constituent l’infrastructure IT d’une entreprise. Cela inclut la gestion des serveurs, des réseaux et des bases de données pour garantir qu’ils résistent aux attaques et fonctionnent efficacement.

Analyste en sécurité de l’information

L’analyste en sécurité de l’information évalue et traite les menaces de sécurité pour une organisation. En utilisant des outils de surveillance et d’analyse, cet analyste identifie les tendances des menaces, rapporte les incidents de sécurité et recommande des améliorations.

Intégrateur de solutions de sécurité

L’intégrateur de solutions de sécurité installe, teste et configure les logiciels et le matériel de sécurité pour les clients. Ce rôle est essentiel pour s’assurer que les solutions de sécurité sont intégrées de manière optimale dans l’environnement informatique existant de l’entreprise.

Pentester (testeur d’intrusion)

Le pentester (aussi appelé testeur d’intrusion ou “hacker éthique”) a pour mission de simuler des cyberattaques contre les systèmes de son employeur pour identifier et exploiter les faiblesses avant qu’un attaquant réel ne puisse le faire. Ce rôle nécessite une créativité technique et une certaine compréhension des différentes tactiques d’attaque.

Qui recrute en cybersécurité ?

Pour envisager de faire carrière en cybersécurité, le mieux est de voir quels types d’entreprises recrutent le plus dans ce domaine. Cela vous aidera à vous projeter concrètement dans l’environnement de ces métiers.

Bien évidemment, les géants de la tech (comme Google, Apple, Microsoft et Amazon), ainsi que les startups innovantes (vouées à devenir les prochaines licornes), raffolent des profils cybersécurité. C’est facile de comprendre pourquoi : ces boîtes ont un besoin constant de spécialistes pour protéger leurs infrastructures, données et services cloud. 

Les banques, les compagnies d’assurance et autres institutions financières sont parmi les plus grandes cibles de cyberattaques (en raison de la quantité de données financières sensibles qu’elles gèrent). Elles investissent massivement dans la cybersécurité et recrutent régulièrement des professionnels pour renforcer leurs défenses contre les fraudes et les intrusions.

Les agences gouvernementales ne sont pas en reste en matière de besoin de cybersécurité. Du département de la Défense aux agences de renseignement, en passant par les administrations locales, la protection des informations sensibles est une priorité absolue. Ces postes peuvent être particulièrement gratifiants pour ceux qui cherchent à contribuer à la sécurité nationale ou internationale.

Avec l’augmentation des données de santé numériques (et la mise en œuvre des technologies connectées dans les soins médicaux), le secteur de la santé recrute lui aussi dans le domaine de la cybersécurité. Les hôpitaux, les compagnies d’assurance santé et les fournisseurs de technologies médicales cherchent à protéger les informations des patients et à se conformer aux réglementations strictes en matière de confidentialité des données.

Enfin, les sociétés de consulting (comme Deloitte, PwC et Capgemini) offrent des services de conseil, d’audit et de mise en œuvre de solutions de sécurité pour une multitude de clients. Travailler pour une entreprise de consulting vous permet d’interagir avec différents environnements et industries.

Pour vous donner un exemple concret, nous (Solantis) avons recruté le Directeur Cybersécurité d’un grand groupe, leader mondial dans le conseil, l’intégration de solution d’entreprise et l’externalisation. Plus de détail dans cette success story

Quel est le salaire moyen en cybersécurité ?

Les carrières en cybersécurité sont également très gratifiantes d’un point de vue rémunération. Bien sûr, les salaires varient en fonction de nombreux facteurs, tels que l’expérience, la localisation géographique et le niveau de spécialisation dans le poste. 

Selon le site Jedha Academy (qui propose des formations en cybersécurité), les salaires dans ce domaine sont parmi les plus élevés dans le secteur IT. Reprenons quelques-uns des chiffres indicatifs (en 2024) que partage ce site, en fonction des différents postes.  

 

  • Consultant en cybersécurité : ces consultants peuvent gagner entre 45 et 50K euros brut par an en France. Dans le cas où ils interviennent en tant qu’indépendants, le TJM moyen se situe autour de 700 euros brut.

 

  • Ingénieur cybersécurité : compte tenu de leur rôle technique, ces profils d’ingénieurs ont des salaires de départ autour de 50K euros brut annuel (pouvant aller jusqu’à 100K euros ou plus avec l’expérience).

 

  • RSSI (Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information) : ce rôle de haut niveau est crucial pour la stratégie de sécurité d’une entreprise. C’est pourquoi les RSSI peuvent s’attendre à des salaires variant de 70K à plus de 120K euros brut par an (en fonction de la taille de l’entreprise et de la complexité de leurs responsabilités).

 

  • Analyste en sécurité de l’information : souvent en première ligne de la défense cybernétique, les analystes ont des salaires de départ autour de 45K euros, avec la possibilité d’atteindre jusqu’à 80K euros à mesure qu’ils acquièrent de l’expérience.

 

  • Pentester : le salaire moyen d’un pentester en France se situe entre 45 et 50K euros brut par an en 2024.

 

Est-ce que la cybersécurité est difficile à apprendre ?

La réponse est oui et non. Oui, parce que le domaine exige une compréhension technique profonde et une vigilance constante face aux nouvelles menaces. Non, parce que les ressources pour apprendre et s’engager dans la cybersécurité sont plus accessibles que jamais. Et il existe des communautés très actives de professionnels de la cybersécurité. 

L’apprentissage de la cybersécurité reste intimidant au premier abord, en raison de sa complexité technique. Mais la difficulté est relative et dépend largement de votre expérience préalable en informatique, de votre engagement à apprendre et des ressources que vous utilisez pour rester à la page.

Avec la motivation et l’accès aux bons outils d’apprentissage, devenir compétent en cybersécurité est un objectif réalisable pour de nombreux aspirants professionnels. À ce propos, voyons maintenant comment devenir compétent dans ce milieu.

Les compétences clés pour réussir votre carrière en cybersécurité

Pour exceller en cybersécurité,vous devez posséder un ensemble de compétences techniques et non techniques (qui peuvent varier d’un métier à un autre). Voici un aperçu des compétences essentielles pour les professionnels aspirant à réussir dans ce domaine dynamique et exigeant.

Les compétences techniques indispensables

  • Connaissance profonde des systèmes d’exploitation (Windows, Linux et UNIX).
  • Capacité à coder et à comprendre le code dans des langages tels que Python, Java et C++ (pour automatiser des tâches et écrire des scripts de sécurité).
  • Connaissance des principes de réseau, (TCP/IP, CIDR, ARP, topologies de réseau, pare-feu, NAT, HSTS).
  • Savoir-faire en matière de sécurisation des applications web et mobiles (avec une bonne compréhension des attaques courantes, comme les injections SQL et les débordements de tampon).
  • Connaissance des principes de base de la cryptographie (y compris les hash, les chiffrements symétriques et asymétriques, et la gestion des clés).
  • Compréhension de la gestion des authentifications et des autorisations (sur des technologies comme LDAP, SAML, OAuth et OpenID Connect).

Les compétences non techniques

  • Pensée critique : habileté à évaluer de manière critique les systèmes et les architectures pour identifier les points faibles et les vulnérabilités potentielles.
  • Résolution de problèmes : aptitude à conceptualiser des solutions stratégiques pour contrer ou atténuer les cyberattaques.
  • Communication : capacité à communiquer des concepts techniques complexes à des publics non techniques et à rédiger des rapports clairs et concis.
  • Éthique professionnelle : forte intégrité professionnelle, essentielle pour gérer des informations sensibles et travailler en conformité avec les normes légales et éthiques.
  • Apprentissage continu : engagement envers l’amélioration continus pour rester à jour avec les dernières technologies et menaces en matière de cybersécurité.

 

Pour apprendre ces compétences, le mieux reste d’être bien formé. Justement, parlons-en !

Quelles études pour travailler dans la cybersécurité ?

Pour vous lancer dans une carrière en cybersécurité, il vous faut suivre un parcours éducatif approprié. Un Baccalauréat ou un Bachelor en informatique, en génie logiciel ou en sécurité de l’information constitue une bonne base. Ces programmes couvrent souvent les fondamentaux de la programmation, des systèmes d’exploitation, des réseaux et des principes de sécurité.

Ensuite, un Master en sécurité de l’information ou en cybersécurité est un passage quasi-obligatoire. Ces programmes sont axés sur des aspects avancés de la cybersécurité, comme la cryptographie, la gestion des risques, la sécurité réseau avancée et la gouvernance de la sécurité.

Le tout peut être complété par un ensemble de certifications professionnelles, comme la CISSP (Certified Information Systems Security Professional) ou la CEH (Certified Ethical Hacker).

Enfin, ces dernières années ont vu émerger des bootcamps (formations intensives de 3 à 6 mois) en cybersécurité. Des plateformes telles que Coursera, Udacity ou Jedha Academy proposent des cours spécialisés en cybersécurité (qu’il est souvent possible de suivre à distance, en e-learning).

Comment se reconvertir dans la cybersécurité ?

Nous vous partageons quelques conseils pour ceux qui envisagent de faire le saut vers la cybersécurité. Déjà, sachez que de nombreuses compétences acquises dans d’autres domaines sont transférables à la cybersécurité

C’est le cas si vous avez une expérience en informatique, en réseau ou en administration système. Les compétences en gestion de projet, en analyse de risques, ou même en droit peuvent également être extrêmement utiles (en particulier dans des domaines tels que la gestion de la conformité et des risques en cybersécurité).

Ensuite, comme mentionné précédemment, obtenir des certifications professionnelles permet d’avoir une validation formelle de vos compétences en cybersécurité (et augmente vos chances d’être recruté).

Rejoindre un Master spécialisé en cybersécurité peut également être une excellente manière de se reconvertir, notamment pour ceux qui recherchent une compréhension théorique approfondie et des compétences pratiques.

La cybersécurité est un domaine qui évolue rapidement. Il est donc crucial de rester à jour avec les dernières tendances, technologies et menaces. Participer à des CTF (Capture The Flag) compétitions, utiliser des laboratoires virtuels (comme ceux offerts par Hack The Box ou CyberSecLabs) et suivre des blogs et des podcasts spécialisés sont d’excellentes manières d’affûter vos compétences en continu.

 

Nous arrivons au bout de ce guide dédié aux carrières en cybersécurité. Bravo d’être arrivé au bout, et surtout bravo de vous engager dans ces métiers aux enjeux si importants.

 


  • À moins que vous ne recrutiez vous-mêmes des profils en cybersécurité ? Dans ce cas, il faut qu’on parle ! 🙂

 

NEWSLETTER
Mettez-vous dans la boucle !

1 fois par mois, retrouvez le meilleur des sujets RH, management et recrutement dans votre boîte mail. Une newsletter qui informe, conseille et divertit !

Recrutez avec Solantis !

Échangeons quelques minutes sur vos enjeux et vos besoins.

Nos autres articles

Que vous soyez candidats, recruteur.euses, managers ou curieux, vous trouverez dans nos articles, plein d’informations sur le recrutement, pour mieux manager ou pour votre carrière !

Ingénieur DevOps
Tout ce que vous devez savoir sur le DevOps (tendances, carrière, salaires)
Vous travaillez dans l’IT et vous cherchez à donner un nouvel élan à votre carrière ? Vous avez entendu parler...
Voici les bons mots-clés à mettre dans son CV
Imaginez un plat fade et sans la moindre saveur en bouche. Aucun goût… Un plat que vous allez très vite...