Connaissez-vous vraiment l’enjeu de vos recrutements ?

Au début, tout semblait pourtant simple : vous (entreprise) investissiez un petit peu de votre temps, de vos ressources et de votre énergie pour recruter vos équipes. Une fois vos recrutements effectués, vous disposiez de salariés motivés et pouviez vous concentrer à d’autres tâches. Des tâches à plus forte valeur ajoutée. En apparence.

Sauf que cette façon de recruter est aujourd’hui loin d’être suffisante. Volatilité des candidats, turnovers, profils pénuriques, métiers en mutation, digitalisation des process… Autant de bouleversements qui vous amènent à vous questionner sur le véritable enjeu du recrutement. Or, savez-vous quel est vraiment l’enjeu de vos recrutements ?

L’enjeu du recrutement pour les entreprises

Toute entreprise amenée à se développer a besoin de recruter de nouveaux talents. C’est votre cas ? Tant mieux ! Pour recruter efficacement, il faut vous appuyer sur une équipe de chargés de recrutement professionnels (en interne ou à l’externe).

Même si votre entreprise n’est pas en phase de croissance, vous avez également tout intérêt à vous intéresser de près à vos recrutements. Ne serait-ce que pour maintenir vos effectifs à flots (et motivés !).

L’importance du recrutement est souvent sous-estimée

Vous êtes en quête de compétitivité ? Nous espérons que oui. Voici donc votre défi : avoir des salariés épanouis, au bon poste et dans un environnement qui leur correspond parfaitement. Le capital humain est incontestablement l’atout qui fait la différence entre deux entreprises concurrentes.

Le recrutement est la fonction qui sert à trouver les collaborateurs dont votre entreprise a vraiment besoin. C’est-à-dire les candidats possédant les compétences en adéquation avec vos projets d’entreprise et vos postes à pourvoir.

Mais recruter ne se résume plus à cocher une liste de prérequis sur un CV. Car on ne fait pas du recrutement comme on fait ses courses. Même si le marché de l’emploi français se dynamise de nouveau (perspectives d’embauche en augmentation de 1,1 % pour 2021 d’après cette étude du site service-public.fr), le recrutement doit prendre en compte de nouveaux éléments dans l’équation : digitalisation des usages, omniprésence du télétravail, tendance à l’exode urbain, métiers en pleine mutation, etc.

Dans ces conditions, il est fortement déconseillé de sous-estimer l’importance du recrutement. Car la guerre des talents s’intensifie. Il n’en demeure pas moins que recruter est aussi difficile que chronophage. C’est pourquoi il faut vous assurer de faire appel à des recruteurs particulièrement efficaces, qui sauront faire face à l’enjeu du recrutement.

Le recruteur est un acteur stratégique

Plus que jamais, le recruteur doit se positionner en tant que business partner des employeurs, des DRH et des managers opérationnels avec qui il travaille. Sa mission est d’identifier et d’attirer les candidats dont ils ont besoin. Dans l’idéal, il doit même anticiper les besoins en recrutement de l’entreprise.

Tout au long du processus de recrutement, le chargé de recrutement évalue et valide les compétences (métiers et soft skills) des candidats à embaucher. En plus d’une maîtrise des métiers pour lesquels il recrute, il doit avoir une vision de long terme du recrutement et de ses enjeux. Cela lui permet notamment de se constituer un vivier de profils ciblés, qu’il pourra réactiver rapidement.

Autre enjeu du recrutement : la marque employeur. En tant que « vitrine » de votre entreprise, le chargé de recrutement doit savoir communiquer efficacement à propos des valeurs de l’entreprise. Pensez-y : son objectif est aussi d’embaucher de futurs collaborateurs qui seront totalement en adéquation avec la culture d’entreprise.

En travaillant vos process de recrutement autour de votre marque employeur, vous favorisez ainsi la rétention de vos salariés et diminuez votre turnover.

Un enjeu de taille : éviter les erreurs de recrutement

Si vous prenez le sujet à l’envers, vous verrez que l’enjeu du recrutement est d’éviter l’erreur de casting. Car quoi de plus frustrant que de déployer autant d’efforts pour recruter une personne si elle quitte votre entreprise dans l’année ? Dans ce cas, vous n’aurez pas eu le retour sur investissement escompté avec ce « salarié de passage ».

Pire, une erreur de recrutement peut coûter extrêmement cher à votre entreprise si la personne reste pendant des années en n’apportant aucune valeur ajoutée. Difficilement chiffrables, les coûts cachés s’avèrent bien souvent lourds de conséquences pour tous : mauvaise ambiance, clients mécontents, business négativement impacté, besoin de recruter de nouveau, etc.

Si vous voulez tout savoir sur les causes, les conséquences et le coût d’un mauvais recrutement (ainsi que nos techniques pour l’éviter), nous vous invitons à lire cet article rédigé par nos équipes.

Ne confiez plus vos recrutements au hasard !

Trop souvent géré par les RRH et DRH (qui ont tant d’autres choses à faire au quotidien), ou même délégué aux stagiaires (qui font souvent de leur mieux avec les moyens du bord !), le recrutement ne doit pas être traité à la légère. Après tout, l’enjeu du recrutement est d’apporter directement de la valeur ajoutée à l’entreprise.

Notez que le recruteur n’est pas nécessairement salarié par l’entreprise qui recrute. En plus des éventuels recruteurs internes, il y a également des consultants en recrutement qui travaillent pour des cabinets de recrutement spécialisés.

Le recruteur qui travaille en cabinet a bien souvent une expertise pointue en « chasse » de candidats, en plus d’être spécialisé sur une typologie de métiers (et les enjeux afférents à ce marché). C’est le cas des consultants du cabinet Solantis, qui sont spécialisés en recrutement des profils de l’IT & du digital.

 

Nous espérons que cet article vous aura éclairé sur le véritable enjeu du recrutement. Ne laissez plus cet enjeu aux mains du hasard : confiez-le plutôt à des experts du métier. C’est ce que nous vous proposons chez Solantis. Contactez-nous et nous répondrons à toutes vos questions relatives à vos enjeux de recrutement.