L’indispensable : le guide candidat pour réussir ses entretiens d’embauche

Publié le

Préparer et réussir un entretien d’embauche, ce n’est jamais une mince affaire ! Personnalisation du CV, recherches sur l’entreprise, compréhension du descriptif de poste, préparation des questions à poser au recruteur… Il y a tellement de choses à penser et à anticiper.

Soyez tranquille : nous vous avons résumé tout ce qu’il faut savoir pour être serein le jour J. Il vous suffit de suivre les 7 étapes de ce guide ultime de l’entretien d’embauche. En avant !

 

Le guide pour réussir vos entretiens de recrutement

1 – Avoir un CV qui retient l’attention des recruteurs

Tout part de là. Votre CV (Curriculum Vitae pour les puristes) est votre porte d’entrée pour accéder à l’entretien et espérer être recruté. Il doit donc retenir l’attention des recruteurs, qui ne consacrent qu’une poignée de secondes par candidature qu’ils reçoivent.

Un CV percutant, c’est :

  • Un CV bien aéré visuellement ;
  • Un CV honnête (pas de mensonges !) ;
  • Un CV sans faute d’orthographe et de typographie ;
  • Un CV synthétique (pas besoin d’écrire des tartines) ;
  • Un CV personnalisé (on ne copie-colle pas ses camarades !) ;
  • Un CV qui attire l’œil grâce à un titre résumant votre projet professionnel ;
  • Un CV avec des rubriques claires (informations personnelles, expérience, formation, centres d’intérêt) ;
  • Un CV qui met en avant les informations dont le recruteur a besoin pour qualifier rapidement votre candidature.

 

En somme, vous devez soigner votre CV au moins autant que votre profil LinkedIn. Et pour optimiser votre profil LinkedIn, c’est par ici !

2 – Faire des recherches sur l’entreprise

Ah, la partie la plus fun de la préparation d’un entretien d’embauche ! Blague à part, les recherches sur l’entreprise n’ont pas nécessairement à être une corvée. Voyez-y une occasion d’en apprendre plus sur l’entreprise que vous allez peut-être rejoindre. Faites appel à votre curiosité (pour savoir où vous allez mettre les pieds !).

Aux yeux du recruteur, la qualité de votre « enquête » sur l’entreprise met en avant votre préparation et votre motivation par rapport aux autres candidats. Autrement dit, c’est une occasion en or de faire la différence au-delà de votre CV.

Passez au peigne fin le site web et les réseaux sociaux de l’entreprise. Attardez-vous sur les éléments suivants (et notez-en quelques-uns) :

  • L’histoire et les valeurs de l’entreprise ;
  • Ses projets en cours et à venir ;
  • Ses principaux concurrents ;
  • L’actualité du secteur d’activité.

Le must : allez chercher des détails très spécifiques. Pour accéder à des informations de première main, vous pouvez notamment :

  • Regarder les avis concernant l’entreprise sur Glassdoor ;
  • Vous abonner à la newsletter de l’entreprise (si elle en propose une) ;
  • Discuter avec des personnes actuellement en poste dans l’entreprise (LinkedIn est parfait pour ça).

3 – Maîtriser le descriptif du poste en question

Qu’on se le dise : vous devez bien connaître le descriptif du poste pour lequel vous postulez ! Cela paraît évident. Et pourtant, trop de candidats arrivent entretien sans savoir exactement pour quel poste ils candidatent. Pas terrible pour la crédibilité !

L’annonce du poste est une mine d’or d’informations à exploiter pendant l’entretien. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement de la relire plusieurs fois (idéalement avant même de cliquer sur « Postuler »).

Et aussi : imprimez-la et amenez-la avec vous le jour J. Vous l’aurez ainsi sous les yeux pendant l’échange pour montrer que votre candidature correspond point par point au profil recherché.

Vous avez peur que cela vous desserve ? Si votre profil ne répond pas à 100 % au profil idéal du descriptif, rassurez-vous : le mouton à 5 pattes recherché des annonces n’existe pas ! Au lieu de faire l’autruche, profitez-en pour anticiper les objections en expliquant les points faibles de votre candidature par rapport au poste. Cela crédibilisera d’autant plus votre candidature aux yeux du recruteur.

4 – Soigner votre tenue pour le jour J

« L’habit ne fait pas le moine… mais on reconnaît le moine par son habit. »

C’est bête à dire, mais les apparences comptent encore à notre époque. Alors autant les soigner pour atteindre votre objectif (faire bonne impression). Bien sûr, le choix d’une tenue appropriée dépend surtout du type d’environnement dans lequel vous postulez.

Quoi qu’il en soit, il vaut mieux être en tenue formelle ou semi-formelle plutôt qu’en tenue décontractée. Car cela pourrait donner l’impression au recruteur que vous prenez l’entretien un peu trop à la légère.

Important : ce conseil est valable même en cas d’entretien à distance (en visio donc).

5 – Se présenter avec brio lors de l’entretien

Une fois en entretien de recrutement, vous allez à un moment ou à un autre devoir présenter votre parcours et vos motivations. C’est la base même de tout entretien. Et pourtant, il est facile de se prendre les pieds dans le tapis lors de cette étape.

Subtil mélange de préparation et de spontanéité, la partie présentation ne consiste pas à simplement lire votre CV (votre recruteur l’a généralement sous les yeux). Évitez aussi de perdre votre interlocuteur dans les détails de votre vie personnelle.

Notre conseil : gardez en ligne de mire le poste pour lequel vous êtes en entretien. Chacun de vos choix professionnels, de vos expériences et de vos compétences doit être relié (directement ou indirectement) à ce poste. Pour cela, le meilleur moyen est d’utiliser la méthode STAR, que vous pouvez retrouver dans cet article.

Vous hésitez à parler salaire lors de l’entretien ? Vous ne savez pas quoi répondre si le recruteur vous demande vos prétentions salariales ? Dans ce cas, nous vous invitons à lire notre article dédié à la question du salaire en entretien.

6 – Noter des questions à poser au recruteur

En fin d’entretien, il y a de grandes chances que le recruteur vous demande si vous avez des questions. Pour vous éviter de rester bouche bée, nous vous conseillons de préparer vos questions avant l’échange (vous pouvez aussi noter des questions au fil de l’entretien).

Mieux encore, nous vous avons listé quelques exemples de questions efficaces à poser au recruteur. Les voici :

  • Quel est le contexte de ce recrutement ?
  • Quels sont les objectifs à atteindre sur le poste ?
  • Quelles compétences manquent à l’équipe actuelle ?
  • Qui sera mon manager et comment l’équipe est-elle constituée ?
  • Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ?
  • Y a-t-il un point particulier de ma candidature que vous voulez approfondir ?
  • En me renseignant sur l’entreprise, j’ai vu que… Pouvez-vous m’en dire davantage ?

7 – Ne pas oublier « l’après-entretien »

Si on vous dit que l’entretien n’est pas (vraiment) fini une fois le rendez-vous terminé, vous nous croyez ? Du moment où vous quittez la salle d’entretien aux semaines qui suivent l’échange, vous pouvez encore faire pencher la balance dans un sens ou dans l’autre.

Un simple « merci » en fin d’entretien est toujours appréciable. Dites-le avant de quitter votre interlocuteur, mais aussi quelques jours après, avec un email bien senti. Dans cet email, profitez-en pour renouveler votre motivation pour le poste et dire au recruteur qu’il peut vous recontacter s’il a des questions complémentaires.

Vous l’avez compris, après l’entretien, il est dans votre intérêt de maintenir le lien avec le recruteur. En plus de le remercier, n’hésitez pas à l’informer de l’avancée de votre recherche, en lui précisant par exemple que vous allez accepter une autre offre. En plus d’être un gage de politesse, cela pourra s’avérer utile lorsque vous rechercherez une nouvelle opportunité.

Ce que vous devez retenir de ce guide de l’entretien d’embauche

À travers ce guide de l’entretien d’embauche, vous avez sans doute pris conscience de l’importance d’une bonne préparation en amont de l’échange. Eh oui, si vous arrivez bien préparé le jour J, vous serez plus à même d’improviser et de rebondir facilement face aux questions du recruteur (même s’il vous pose des questions pièges !).

Nous vous invitons à venir régulièrement consulter les 7 étapes de ce guide ultime de l’entretien d’embauche. Vous ferez ainsi la différence vis-à-vis des autres candidats. Bien sûr, c’est avec la pratique que vous gagnerez en aisance en entretien. Et justement, il est temps de passer à l’action en :

 

NEWSLETTER
Mettez-vous dans la boucle !

1 fois par mois, retrouvez le meilleur des sujets RH, management et recrutement dans votre boîte mail. Une newsletter qui informe, conseille et divertit !

Recrutez avec Solantis !

Échangeons quelques minutes sur vos enjeux et vos besoins.

Nos autres articles

Que vous soyez candidats, recruteur.euses, managers ou curieux, vous trouverez dans nos articles, plein d’informations sur le recrutement, pour mieux manager ou pour votre carrière !

Together Anywhere
Notre semaine de remote à Tenerife !
Une partie de notre équipe est partie faire une semaine de télétravail sous le soleil de Tenerife ! Au programme : télétravail, brainstormings et visites...
Solantis rejoint Anywr
Solantis rejoint la famille Anywr !
[COMMUNIQUÉ] Nous sommes heureux de vous annoncer que nous intégrons la famille Anywr, groupe Français et leader du recrutement international et de la mobilité professionnelle ! Grâce à ce rapprochement ...