Ce que vous devez savoir sur la chasse de tête

Il y a plusieurs options à votre disposition pour recruter un candidat. Vous pouvez publier une offre d’emploi afin de recevoir directement des candidatures. Vous pouvez également faire du « sourcing », qui consiste à rechercher le bon candidat (en fonction d’une liste de critères) sur des CVthèques spécialisées. Parfois, tout ceci ne suffit pas pour trouver la perle rare. C’est là que la « chasse de tête » prend tout son intérêt. Cet article vous résume tout ce que vous devez savoir sur la chasse de tête et sur le rôle du headhunter.

Chasse de tête : définition

La « chasse de tête » est un terme souvent utilisé à tort et à travers. Son but est de trouver les meilleurs profils pour des postes à responsabilités. Mais attendez, cela ressemble à la définition du recrutement, non ? Car le recrutement est la fonction qui sert à trouver les candidats possédant les compétences recherchées pour un poste.Tout à fait ! La chasse de tête fait partie des différentes solutions de recrutement disponibles, avec le sourcing, la publication d’annonces, le RPO (Recruitment Process Outsourcing), etc. La particularité de la chasse de tête réside dans sa proactivité et son « approche directe » : les candidats potentiels sont contactés alors qu’ils n’ont pas sollicités un poste.

La chasse de tête repose sur une méthode d’approche afin d’identifier des « cibles » de personnes (souvent en postes) correspondant le plus précisément possible aux attentes de l’entreprise qui recrute.

Dans la majorité des cas, la chasse de tête suit les étapes suivantes :

  • Faire un ciblage précis : le « chasseur » recherche les entreprises dans lesquelles il peut trouver le profil recherché (secteur d’activité et zone géographique).
  • Être au clair sur les « Off limits » : il s’agit de se mettre d’accord sur les entreprises dans lesquelles on ne va pas approcher les salariés (groupes partenaires, raisons politiques, etc.).
  • Créer un scénario de chasse : l’idée est de parvenir à entrer en contact avec la cible quand on n’a pas ses coordonnées (par exemple en se faisant passer pour un proche ou pour un étudiant voulant interviewer la personne).
  • Séduire la cible avec une proposition de poste : une fois les coordonnées récupérées, il est temps d’échanger directement avec la personne, d’évaluer si elle est à l’écoute du marché de l’emploi et de lui proposer une opportunité professionnelle.

Qu’est-ce qu’un chasseur de tête ?

Le chasseur de tête, ou headhunter en anglais, est un recruteur professionnel spécialisé dans la chasse de tête. Tout simplement. Dans la majorité des cas, il travaille pour les clients d’un cabinet de recrutement. Les entreprises préfèrent en effet confier leurs chasses à un consultant externe afin de faire preuve de discrétion.

Le rôle d’un chasseur de tête est de trouver la perle rare, le fameux mouton à 5 pattes, qui est souvent un profil de niveau cadre supérieur très qualifié (top management). On parle alors d’« executive search ».

Notez que le chasseur de tête n’est pas un chargé de recrutement comme les autres. Il est capable de bien comprendre un marché et ses acteurs, de remonter les organigrammes des entreprises et de débaucher des salariés déjà en poste avec des arguments persuasifs. Il n’hésite pas à négocier avec les candidats afin de démontrer que ses offres d’emploi répondent à leurs besoins professionnels.

Ce style de recrutement ne se contente pas de cocher une liste de prérequis sur des CV. Il nécessite une expertise pointue. C’est pourquoi la chasse de tête est réputée (à raison) comme très difficile et extrêmement chronophage.

Quelles sont les différences entre sourcing et chasse de tête ?

La chasse de tête se distingue du sourcing classique. Le sourcing consiste à contacter des candidats qui sont (plus ou moins) en recherche d’emploi. Ces derniers n’hésitent pas à diffuser leurs CV et leurs précieuses coordonnées sur des plateformes web. De son côté, la chasse de tête est là pour cibler un vivier passif de personnes peu présentes sur les canaux de sourcing génériques.

Le sourcing concerne tous types de contrats de travail et des profils de tous niveaux et de tous métiers : supply chain manager en CDD, responsable commercial en CDI, graphiste web en intérim, etc. La chasse de tête, elle, se focalise exclusivement sur des profils hautement qualifiés ayant des compétences très spécifiques (et donc rares) pour des postes en CDI. Les profils de l’IT et du digital constituent à ce titre des cibles parfaites pour les chasseurs de tête.

Alors que le sourcing suit plutôt une logique d’automatisation et d’efficacité dans la gestion des candidats, la chasse de tête est beaucoup plus « candidat centric ». Autrement, dit le chasseur de tête a une approche bien plus personnalisée avec les candidats potentiels. Il veille également à protéger les intérêts et la confidentialité des clients pour lesquels il recrute.

La chasse de tête agile et sur-mesure, ça existe !

Certains recruteurs qui travaillent en cabinet ont une expertise en chasse de tête, en plus d’être spécialisés sur une typologie de métiers. C’est le cas des consultants en recrutement du cabinet Solantis : nous sommes spécialisés dans la chasse et le recrutement de profils de l’IT & du digital.

Notre savoir-faire en chasse de tête fait ses preuves depuis plus de 10 ans. Nous avons élaboré et affiné des techniques de chasse basées sur la méthodologie agile. Eh oui, ce n’est pas pour rien que nous sommes spécialistes de l’IT !

Voici les grandes lignes de notre méthode de chasse agile :

  • Tirer profit de la donnée pour guider notre action (data driven recruitment).
  • Dédier un binôme consultant senior / recruteur à chaque mission de chasse.
  • Former en continue nos équipes pour bien comprendre les enjeux métiers.
  • Présenter des candidats en exclusivité (et non-positionnés sur plusieurs offres simultanément).
  • Faire preuve de déontologie et de transparence tout au long de nos process de chasse de tête.
  • Intervenir sur la totalité de la chaîne de valeur digitale : éditeurs/constructeurs, intégrateurs, pure players, clients finaux et consulting.

Si vous voulez en savoir davantage sur la pertinence d’articuler recrutement et agilité, nous vous invitons à lire le compte-rendu de l’Agile Tour Sophia 2020.

 

Et si vous recherchez un cabinet de chasse spécialisé dans les métiers de l’IT et du digital, ne cherchez plus ! Vous êtes au bon endroit. Les consultants de Solantis sont les chasseurs de tête qu’il vous faut. Contactez-nous !

Enfin, si vous pensez avoir l’étoffe d’un chasseur de tête, postulez pour nous rejoindre.