Nos étapes clés pour approcher les profils Tech

Publié le

Les profils de l’IT et du digital sont sans doute parmi les plus difficiles à recruter. Aucun recruteur ne vous dira le contraire ! Alors comment faire pour approcher des profils tech ? Nous vous partageons ici les best practices utilisées par nos recruteurs. Vous les trouverez sous la forme de 3 étapes-clés (+1 bonus) à suivre pour avoir enfin des retours de la part des profils que vous contactez !

Cet article a été rédigé avec l’aide d’Anna Valli, Senior Digital & IT Recruiter chez Solantis.

Profils tech : de qui parle-t-on exactement ?

Par profils tech, nous entendons les profils qui évoluent dans l’écosystème IT, notamment dans des entreprises de la French Tech, start-up et scale-up (logiciels, solutions SaaS, plateformes e-commerce, applications, etc.), mais aussi toute entreprise qui opère sa transformation digitale (PME, grands groupes, etc.).

Exemples de postes concernés (non exhaustifs) :

  • Software Engineers (front, back, fullstack) ;
  • CTO, Engineering managers, Staff Engineers ;
  • System and Network Engineers, Cloud Computing, DevOps/SRE Engineers (Site Reliability Engineering) ;
  • UX/UI Design, Product Managers ;
  • Data Scientists, Data Engineers.

Les compétences de ces profils tech sont à la fois très ciblées et recherchées. Les besoins des entreprises se concentrent essentiellement sur des profils seniors (4 ans d’expérience minimum), souvent issus d’écoles d’ingénieurs.

Sur ce marché, il y a bien plus d’offres que de candidats. Cette pénurie de candidats conduit à une véritable guerre des talents de la part des recruteurs.

Comment approcher des profils tech ? Le mode d’emploi

Il y a plusieurs étapes à suivre lorsque vous voulez approcher des profils tech dans le but de les recruter. Les voici.

Étape 1 : Comprendre l’écosystème dans lequel vous recrutez

Avant de vous jeter sur le choix des mots-clés, il vous faut partir du besoin. Il est essentiel de bien comprendre ce que vous recherchez. C’est-à-dire l’écosystème et les métiers des candidats à approcher.

Pour cela, prenez le temps de consulter des fiches métiers, des articles sur le web (sur le site Medium par exemple) et des vidéos YouTube. Nous avons de la chance : le monde tech est très prolifique en contenus (francophones et anglophones). Alors profitez-en !

De même, rapprochez-vous des communautés où se rassemblent (sur le web ou en physique) les personnes qui vous intéressent. Il y a de nombreuses « tribus en ligne », ainsi que des experts de la tech qui prennent souvent la parole pour partager des informations (par exemple sur Twitter).

Cette phase d’enquête vous permettra de vous plonger dans l’univers de vos cibles et de comprendre comment elles fonctionnent (état d’esprit, centres d’intérêt, problématiques, aspirations).

C’est une approche marketing du recrutement. Vous partez du candidat pour comprendre ses besoins, ses envies d’évolution et comment vous pouvez l’attirer avec ses mots. De là à faire un Candidate persona (profil-type de candidat), il n’y a qu’un pas.

Cette première étape est bien trop souvent négligée par les recruteurs, faute de temps. Mais elle est fondamentale. Elle doit être effectuée en parallèle du travail de benchmark de la concurrence. Petit tip à ce sujet : n’hésitez pas à éplucher les annonces LinkedIn pour regarder quelles entreprises recherchent les mêmes profils que vous. Vous saurez ainsi où démarrer vos recherches.

D’ailleurs, ce travail de recherche préparatoire peut tout à fait être formalisé via un livrable (à communiquer à votre client si vous travaillez dans un cabinet de recrutement). Chez Solantis, nous l’appelons « état de l’art de la recherche ».

Étape 2 : Soigner et personnaliser votre message d’approche

Tout ce travail en amont va vous être utile pour soigner le message que vous allez envoyer aux profils ciblés. C’est un travail de rédaction, et même de copywriting (il faut donner envie à la personne de vous recontacter). L’idée est de vous démarquer à l’écrit dès le premier contact.

Oubliez le mass mailing ici et les termes comme « opportunité professionnelle », « entreprise en pleine croissance », « leader sur son marché », « client prestigieux ». C’est vu et revu !

Au contraire, la personnalisation est la clé. Attention : on ne parle pas de simplement mentionner le prénom de la personne. Il vous faut « connecter » avec un sujet qui intéresse le profil approché. Par exemple, une citation partagée sur le LinkedIn de la personne, une formation connexe qu’elle a suivie (en IA par exemple), ou encore un sujet publié sur GitHub.

Le tout est de le faire avec un certain dosage : ne tombez pas dans le stalking non plus ! Et évitez de passer une demi-journée pour identifier la bonne accroche pour chaque candidat. C’est un juste équilibre entre qualité et quantité.

Vous pouvez également vous démarquer dans le ton employé, et en usant de smileys ou même d’humour pourquoi pas. Pensez à aérer votre message pour le rendre agréable à lire. En 3 mots, ce message doit être :

  • Sympathique
  • Court
  • Clair

 

N’hésitez pas à travailler avec les hiring managers qui participent au recrutement (surtout si vous recrutez en interne). Car ils sont dans le métier et parlent le même langage que vos cibles : cela est important dans le wording que vous utilisez pour communiquer.

À la suite de cette accroche, parlez du poste que vous avez à pourvoir. Dans cette partie de votre message, vous pouvez tout à fait copier-coller une structure que vous aurez préalablement optimisée, en ajoutant quelques éléments personnalisés en fonction de la personne contactée.

Mettez rapidement en avant les atouts du poste. Par exemple s’il y a des formations spécifiques, des possibilités d’évolution à l’international ou du télétravail. Parlez également de la localisation et de la rémunération (si possible). Mentionnez aussi les valeurs de l’entreprise (culture du partage, de la performance, etc.). La personne doit pouvoir se projeter au maximum.

Enfin, invitez la personne à consulter l’annonce (en pièce jointe) si elle souhaite en savoir davantage. L’annonce complète en PDF doit respecter les impératifs, à savoir :

  • L’entreprise qui recrute
  • Son positionnement
  • Ses activités
  • Le contexte du poste
  • Le périmètre en question
  • L’équipe concernée
  • Le détail des missions
  • Les informations complémentaires (télétravail, avantages particuliers, etc.)
  • Le profil recherché
  • Les soft skills
  • Les atouts du poste (pourquoi le candidat a-t-il intérêt à rejoindre cette entreprise ?)

 

Étape 3 : Relancer (en bonne et due forme)

Les relances sont l’exemple même des tâches répétitives à faible valeur ajoutée, qui prennent énormément de temps. Faut-il s’en passer pour autant ? Surtout pas : une relance bien sentie peut même rendre service aux personnes qui pourraient avoir oublié votre message (ou ne plus le retrouver, noyé dans la masse !).

Ce qu’il faut, c’est automatiser autant que possible vos relances. Surtout si vous utilisez les mêmes structures de phrase. Vous pouvez créer des boucles d’email de relance via votre ATS (l’outil que vous utilisez pour gérer vos recrutement). Loxo, l’ATS que nous utilisons chez Solantis, permet de relancer par mail de manière automatique.

À défaut d’automatiser vos relances, vous pouvez utiliser certains raccourcis claviers (via l’extension Text Blaze par exemple). Dans la même idée, un compte LinkedIn Recruiters permet d’accéder à des templates automatisés pour relancer vos candidats.

En bref, personnalisez ce qui est important et copiez-collez ce qui peut l’être pour gagner du temps. Ah, et autre conseil : pensez à relancer sur différents canaux (mail, sms, téléphone, LinkedIn, etc.). Chaque personne a ses préférences. Alors soyez partout !

 

Étape 4 (bonus) : Créer du contenu

Cette dernière étape est facultative, surtout au début. Car elle s’inscrit dans une logique long terme. L’idée est de communiquer sur le domaine et les métiers pour lesquels vous recrutez. Créer du contenu ciblé montre que vous vous intéressez à l’écosystème tech, et affirme votre expertise.

Ces contenus doivent être publiés là où vos cibles se trouvent : LinkedIn et GitHub sont des bons débuts. Vous pouvez aussi vous rendre à des événements : meetups, forums IT, etc.

Dans la même optique, pensez à soigner la présentation de votre profil LinkedIn. Les candidats approchés se font rapidement une idée de votre expertise en le consultant !

 

En résumé, y a-t-il un « hack ultime » pour attirer des profils tech ?

Eh non, comme vous l’avez vu, il n’y a pas de hack spécifique ou « magique » (ça se saurait !).

Approcher des profils tech nécessite un travail de longue haleine, concentré autour d’actions assez simples :

  • Combiner un ensemble de techniques d’approche qui fonctionnent
  • Soigner votre process de sourcing de bout en bout
  • Vous intéresser réellement aux candidats (vous contactez des humains).

 

Templates de structure de messages utilisés chez Solantis

Rien de tel que des exemples pour vous donner une idée concrète. Nous vous partageons un template de message d’approche, ainsi qu’un message de relance type qu’utilisent certains recruteurs Solantis. Pensez à les customiser à votre sauce !

Message d’approche

Bonjour [FirstName],

Vous êtes présent dans l’écosystème XXX puisque vous étiez chez XXX plusieurs années. Et j’ai aussi repéré vos différents talks pour XXX sur Youtube.

Pour un client du secteur XXX, je recherche une personne de calé sur cet écosystème pour être XXX dans le cadre de XXX.

[Contexte du poste]

Les atouts de ce poste qui j’espère vous plairont :

  • XXX
  • XXX
  • XXX

Pour info :

  • 2 jours de télétravail
  • Situé à XXX
  • Fourchette indicative de rémunération : XX à XX K

Vous aurez les détails complets du sujet dans la jobdesc ! Qu’en pensez-vous [FirstName] ?

Au plaisir d’échanger prochainement !

Signature du recruteur + coordonnées

 

Message de relance

Bonjour [FirstName],

J’espère que vous allez bien et me permets de revenir sur mon message du XXX.

Peut-être que vous n’avez pas eu le temps de me répondre (je ne peux pas vous en vouloir).

Ou alors mon message s’est tout simplement noyé dans vos spams.

Dans tous les cas, je serais ravi d’avoir votre retour sur le sujet !

Belle journée et à bientôt,

Signature du recruteur + coordonnées

 

Se faire accompagner pour réussir le recrutement de profils tech

Nous espérons que ces tips vous aideront à approcher des profils tech, à augmenter vos taux de réponses, et plus globalement à mieux recruter. Le recrutement de profils tech n’est pas une mince affaire !

C’est pourquoi nous en avons fait notre spécialité chez Solantis. Nos Digital & IT recruiters sont très présents dans l’écosystème tech. Vous voulez profiter de nos outils, de nos process et de notre réseau de profils tech ? Il vous suffit de nous contacter !

 

NEWSLETTER
Mettez-vous dans la boucle !

1 fois par mois, retrouvez le meilleur des sujets RH, management et recrutement dans votre boîte mail. Une newsletter qui informe, conseille et divertit !

Recrutez avec Solantis !

Échangeons quelques minutes sur vos enjeux et vos besoins.

Nos autres articles

Que vous soyez candidats, recruteur.euses, managers ou curieux, vous trouverez dans nos articles, plein d’informations sur le recrutement, pour mieux manager ou pour votre carrière !

Comment préparer un entretien d’embauche rapidement
Préparez votre entretien d’embauche en 20 minutes, top chrono !
On vous dit comment préparer votre entretien d'embauche en moins de 20 minutes, sans rien oublier pour vous assurer sa réussite !
Le guide du candidat pour réussir ses entretiens
L’indispensable : le guide candidat pour réussir ses entretiens d’embauche
Préparer et réussir un entretien d’embauche, ce n’est jamais une mince affaire ! Personnalisation du CV, recherches sur l’entreprise, compréhension du...