Recrutement, diversité et inclusion : de quoi parle-t-on ?

Publié le

Alors oui, tout le monde sait qu’associer recrutement et diversité, c’est bien. Mais se contenter de vouloir un recrutement inclusif dans son entreprise n’est (malheureusement) pas suffisant. Car les bonnes intentions peuvent vite montrer leurs limites (un peu comme les bonnes résolutions en ce début d’année). Dans cet article, nous vous proposons de faire un point concret sur la notion de parcours de recrutement inclusif. Vous verrez qu’intégrer l’inclusion et la diversité en recrutement est une excellente idée pour votre entreprise aujourd’hui. Et pas seulement pour faire de la communication (coucou le « social washing »).

Diversité et inclusion : définitions

Diversité et inclusion vont de pair et sont souvent confondus (pas qu’en recrutement d’ailleurs). Il s’agit pourtant de deux concepts différents et complémentaires.

La diversité, c’est ce qui rend chaque individu unique. D’un point de vue culturel, il existe plusieurs types de diversités qui définissent tout un chacun. En termes de RH, il y a différentes caractéristiques de diversité à prendre en compte (source) :

  • Genre
  • Âge
  • Origines
  • LGBT
  • Handicap (physique et mental)
  • Style de pensée

L’inclusion consiste à utiliser toutes les différences d’un même groupe dans le but d’en faire une force permettant d’atteindre plus facilement un objectif commun. La lutte contre les inégalités hommes-femmes, la reconnaissance des travailleurs handicapés, l’acceptation de nouveaux modes de parentalité, ou encore le combat contre le racisme sont des exemples d’actions menées en faveur de la diversité et de l’inclusion.

Dans ces conditions, un recrutement inclusif sert à assurer une certaine égalité de traitement des candidatures en leur donnant la même chance, quelles que soient leurs origines. La majorité des chefs d’entreprise, managers, RRH et chargés de recrutement partagent ce constat sur le papier.

Malheureusement, de nombreuses entreprises ont encore des processus de recrutement qui, sans forcément s’en rendre compte, excluent certaines catégories de personnes. Dans certaines situations, le caractère non inclusif d’un recrutement est moins subtil. C’est par exemple le cas lorsqu’un recruteur souhaite embaucher « une vendeuse ». Peu importe la raison, c’est illégal.

Recrutement et diversité culturelle : qu’est-ce que cela implique ?

Pratiquer un recrutement inclusif implique de remettre à plat les processus internes et d’impliquer tous les acteurs du recrutement (du top manager au recruteur sur le terrain, en passant par les managers opérationnels).

Car les enjeux de la diversité culturelle en recrutement sont bel et bien là :

  • La diversité permet de développer les compétences internes (une entreprise culturellement diversifiée facilite le développement des compétences techniques et interpersonnelles).
  • La diversité aide à fidéliser les talents (l’entreprise est alors plus attrayante et se démarque en tant qu’employeur).
  • La diversité améliore les processus de recrutement (l’entreprise a ainsi la capacité d’attirer un plus grand nombre de candidats).

 

Plus globalement, adopter une stratégie de diversité culturelle en entreprise est un challenge à relever au quotidien. Plus qu’un concept, c’est un état d’esprit qui va au-delà du recrutement : gestion du personnel, formation, management opérationnel, productivité, politique de l’entreprise, etc.

Comment proposer un parcours de recrutement inclusif et innovant ?

Proposer un processus de recrutement inclusif, c’est choisir une façon de recruter qui assure l’égalité de traitement entre tous les candidats et candidates. Sans discrimination. Et uniquement sur l’évaluation des compétences attendues pour le poste à pourvoir.

Autrement dit, le recrutement diversifié, c’est recruter des personnes en n’ayant aucun a priori ou préjugé (comme le favoritisme endo-groupe par exemple). La candidature est appréciée par rapport à des critères objectifs afin de laisser une chance à n’importe qui d’être recruté sur la base de ses compétences.

Bien sûr, vous ne pouvez pas imposer la diversité du jour au lendemain. Cela nécessite de faire les choses étape par étape, sur le temps long. Pour vous aider, nous vous partageons quelques actions et pistes de réflexion en faveur de la diversification en recrutement.

1)      Standardiser les processus de recrutement

Évaluer toutes les candidatures selon le même prisme et les mêmes normes implique de standardiser l’ensemble des processus de recrutement de votre entreprise. Votre « boussole » doit être : garantir la meilleure adéquation entre le poste à pourvoir, l’équipe en place et les compétences du candidat ou de la candidate en question.

2)      Favoriser la diversité dès la phase de sourcing

Le caractère inclusif d’un processus de recrutement se voit dès ses premières étapes. Aussi, nous vous conseillons de rédiger des offres d’emploi inclusives, d’utiliser des canaux de sourcing diversifiés et d’encourager le recrutement collaboratif.

3)      Sensibiliser et former les recruteurs aux enjeux de l’inclusion

En sensibilisant et en formant toutes les parties prenantes au recrutement à des méthodes de sélection objectives (basées sur l’étude des compétences avant tout) et aux critères de non-discrimination, vous faites un sérieux pas en avant en faveur de l’inclusion.

4)      Utiliser des outils d’évaluation non-discriminatoires

Pour aller encore plus loin, vous pouvez vous appuyer sur l’utilisation d’outils de recrutement qui se focalisent avant tout sur l’évaluation des compétences. C’est le cas par exemple d’un ATS capable de faire ressortir les candidatures mentionnant telle ou telle compétence spécifique. En utilisant les bons outils d’évaluation, vous faites ainsi en sorte de conserver une certaine impartialité lors des phases de sélection.

 

Nous espérons que vous y voyez maintenant un peu plus clair sur l’association entre recrutement et diversité (et inclusion !). Et surtout que vous réalisez l’importance de la diversité, opposée à l’homogénéité en recrutement.

Ce sont des sujets essentiels quand on est recruteur. Car vous êtes alors concrètement aux manettes. Et puis, être recruteur, c’est faire un métier profondément humain, qui impacte la vie quotidienne de très nombreuses personnes.

Vous souhaitez lire un autre article de notre blog dédié aux recruteurs humains et bienveillants ? Cliquez ici !

NEWSLETTER
Mettez-vous dans la boucle !

1 fois par mois, retrouvez le meilleur des sujets RH, management et recrutement dans votre boîte mail. Une newsletter qui informe, conseille et divertit !

Recrutez avec Solantis !

Échangeons quelques minutes sur vos enjeux et vos besoins.

Nos autres articles

Que vous soyez candidats, recruteur.euses, managers ou curieux, vous trouverez dans nos articles, plein d’informations sur le recrutement, pour mieux manager ou pour votre carrière !

Le guide du candidat pour réussir ses entretiens
L’indispensable : le guide candidat pour réussir ses entretiens d’embauche
Préparer et réussir un entretien d’embauche, ce n’est jamais une mince affaire ! Personnalisation du CV, recherches sur l’entreprise, compréhension du...
Questions pièges en entretien d’embauche
5 Questions pièges en entretien
Comment répondre aux questions pièges en entretien ? Voici les 5 questions pas sympas les plus posées, avec des exemples de réponses.