<?php the_title() ?>

« Parlez-moi de vous » : comment répondre à cette question en entretien d’embauche ?

 

Un grand classique en entretien de recrutement, la question « parlez-moi de vous » déstabilise plus d’un candidat. Si vous ne l’avez pas préparée, cette question peut être source d’un grand stress le moment venu. Et il est facile de comprendre pourquoi : elle peut vous coûter la réussite de votre entretien d’embauche et vous faire passer à côté de l’entreprise de vos rêves ! Pourtant, le fameux « présentez-vous » est une véritable opportunité pour faire la différence et affirmer vos compétences professionnelles. Dans cet article, découvrez comment répondre au mieux à la question « parlez-moi de vous » en entretien.

 

Pourquoi les recruteurs posent-ils cette question ?

Pour pouvoir y répondre avec succès, il est important de bien comprendre les enjeux derrière cette question à priori anodine. Souvent utilisée au début d’un entretien d’embauche, la question « parlez-moi de vous » (ou « présentez-vous ») ne sert pas seulement à briser la glace. Elle est l’occasion pour vous, en tant que candidat, de marquer des points dès les premières minutes de l’échange.

Le but du chargé de recrutement est de vous « cerner » rapidement pour déterminer si vous êtes la bonne personne pour le poste. Grâce à cette question très ouverte, il vous pousse à dévoiler votre esprit de synthèse, votre capacité d’introspection ainsi que votre personnalité. Votre réponse en dit long sur vous : vous avez la liberté de choisir comment aborder cette question. Faites donc attention à ne pas vous emmêler les pinceaux.

De nombreux recruteurs et DRH de grands groupes ont recours à cette question. C’est parfois même la seule qu’ils utilisent durant tout l’entretien ! Elle a le mérite d’ouvrir sur un moment d’échange et d’aller au-delà de la simple présentation du CV. Si votre interlocuteur ne vous donne pas de temps à respecter, vous pouvez estimer que vous avez environ 5 minutes pour convaincre.

Un simple « présentez-vous » permet aussi d’évaluer votre degré de préparation à l’exercice de l’entretien. Si votre réponse n’est pas préparée un minimum, cette question peut se transformer en véritable question piège.

 

« Présentez-vous » : les erreurs à éviter

L’erreur la plus classique est de répondre en récitant votre CV de façon chronologique et monotone. Raconter votre parcours dans le moindre détail ne va pas vous servir. Au contraire, vous risquez de manquer de temps en fin d’entretien et de perdre votre interlocuteur. Pensez à lui : une énumération inutile et sans fin est le cauchemar du recruteur !

De plus, parler d’emblée de votre vie personnelle, de votre famille ou de vos centres d’intérêt n’est pas pertinent. Le recruteur n’a pas forcément envie de connaître tous les détails de votre tendre enfance, surtout si cela ne sert pas votre candidature.

Évitez également de faire part de toutes les difficultés que vous rencontrez dans votre quotidien professionnel : manager insupportable, conflits avec les collègues ou encore temps de transport épouvantable. Vous avez certainement de très bonnes raisons de vouloir quitter votre emploi. Cela dit, il est préférable de rester positif et de vous focaliser sur le poste visé.

Bien sûr, si la question est « présentez-vous en anglais » (cela arrive souvent !) et que vous indiquez avoir un niveau courant sur votre CV, il va falloir assurer. Préparez les grands axes de votre présentation et cherchez auparavant le vocabulaire que vous allez utiliser durant l’entrevue. Vous prenez sinon le risque de devenir hors-cible dès cette étape.

 

Comment parler de soi en entretien ?

Votre réponse à la question « parlez-moi de vous » doit avant tout donner du sens à votre candidature. Par sens, nous entendons à la fois une signification (votre but, vos objectifs ainsi que vos motivations) et une direction (vos expériences passées, votre situation actuelle et vos projets professionnels pour le futur).

Tout l’enjeu est d’arriver à structurer une réponse claire et adaptée au besoin du recruteur. Pour cela, il est judicieux d’établir un fil conducteur entre vos différentes expériences et d’exprimer la logique derrière vos choix de parcours. Pensez aussi à mettre en avant vos points forts et vos compétences professionnelles.

Soyez aussi concret que possible pendant votre storytelling (l’histoire que vous racontez). Choix de carrière, métiers, secteurs d’activité, contextes… veillez à être précis et factuel. Assurez-vous que votre interlocuteur vous suive. Notre meilleur conseil pour réussir votre présentation est d’utiliser la méthode STAR (découvrez-la en détail dans cet article). Grâce à cette méthode, vous serez en mesure de structurer et d’illustrer efficacement votre parcours.

À la fin de votre pitch de présentation, rappelez point par point en quoi votre profil est en adéquation avec le poste en question. Vous aiderez ainsi le recruteur à cerner votre valeur ajoutée pour l’entreprise. Votre embauche lui apparaîtra alors comme une évidence.

Par ailleurs, en répondant à la question « qui êtes-vous ? », vous avez l’opportunité d’évoquer certains aspects de votre candidature. Si vous êtes débutant ou jeune diplômé, n’hésitez pas à parler de votre manque d’expérience et à contrebalancer directement ce point par votre énergie et votre envie d’apprendre. Vous montrerez ainsi que vous êtes conscient de vos « points faibles » tout en rassurant le recruteur.

 

« Parlez-moi de vous » : exemple concret de réponse

Que vous soyez étudiant, junior ou expérimenté, il est possible de vous démarquer des autres candidats avec des arguments simples et efficaces. Pour illustrer notre propos, prenons l’exemple d’une personne ayant quelques années d’expérience dans la fonction recrutement. À la question « présentez-vous », telle pourrait être sa réponse dans les grandes lignes :

Je viens de Nîmes et je suis diplômé d’un Master 2 d’une grande école de commerce. J’ai choisi ce type de formation pour découvrir différentes fonctions de l’entreprise et opter pour celle qui m’attirerait le plus. À l’occasion de mon premier stage, je souhaitais mettre un premier pied dans la fonction RH, et notamment dans le recrutement.

Ma candidature ayant été retenue par un cabinet de recrutement spécialisé, j’ai pu apprendre les ficelles du métier aux côtés de consultants en recrutement aussi dynamiques que sympathiques. Cette expérience m’a beaucoup plu, notamment pour la polyvalence des missions (chasse par approche directe, tri des candidatures, entretiens téléphoniques et physiques, rendez-vous avec les clients, etc.). À la fin du stage, je repartais avec ma bouteille de champagne (que j’avais reçu à la suite de mon premier recrutement clôturé !) et avec le sentiment qu’il me fallait approfondir ce métier.

J’ai donc effectué mes autres stages en recrutement, mais dans des environnements et contextes différents : cabinets de chasse, grandes entreprises, RPO, etc. Cela m’a permis d’avoir une vision à 360° du métier et de confirmer que le recrutement était fait pour moi.

Il y a en effet trois points majeurs qui me correspondent totalement dans le recrutement : la dimension challenge (trouver des solutions à des problématiques d’attraction de candidats), la satisfaction de ma curiosité (via la découverte de métiers et de profils très diversifiés dont on ne soupçonne souvent même pas l’existence) et le côté altruiste de la démarche (mettre la bonne personne au bon poste et satisfaire un client). Cela explique ma présence devant vous aujourd’hui, avec l’objectif d’être recruté pour ce poste.

 

C’est avec cet état d’esprit que les recruteurs de la team Solantis ont eux-mêmes été recrutés. Alors, face à la question « parlez-moi de vous », ne vous laissez plus décontenancer. C’est à vous de jouer !

Et si vous souhaitez nous rejoindre ou consulter nos offres d’emploi, n’hésitez pas, nous recrutons !

Auteur

LA TEAM SOLANTIS