7 façons d’utiliser l’Intelligence Artificielle en recrutement

Publié le

L’IA a fait évoluer les métiers du recrutement plus que jamais auparavant. Et pourtant, nombreux sont les recruteurs et RH qui passent à côté de cette belle opportunité. Il est facile de comprendre pourquoi : le recrutement est considéré comme un secteur où l’intuition humaine et l’interaction personnelle règnent en maîtres. Pas de place pour les robots comme ChatGPT ici ! Vraiment ?

Amis recruteurs et RH, ne rejetez pas le progrès. Au contraire, adoptez les nouveaux outils de l’IA dans votre quotidien pour décupler votre productivité (en recrutant plus, plus vite et mieux). Et posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est l’impact réel de l’intelligence artificielle sur les processus de recrutement aujourd’hui ? 
  • Cette technologie peut-elle sérieusement révolutionner la façon dont les entreprises trouvent leurs talents ? 
  • Quels sont les cas d’usages concrets de l’IA en recrutement

Quel est le rôle de l’intelligence artificielle dans le recrutement ?

Cela revient à se demander quelle place occupe l’IA dans le recrutement. La réponse : il n’y a pas qu’un seul rôle possible, mais plein ! C’est d’ailleurs ce que nous allons voir tout au long de cet article (des exemples concrets d’applications de l’IA dans le recrutement et en RH).

Mais avant de commencer, une (autre) question s’impose : pourquoi une entreprise aurait-elle besoin d’IA pour embaucher des personnes ? Soyons clairs, personne n’a “besoin” de l’intelligence artificielle pour réussir à recruter. Après tout, les recruteurs réussissaient bien à recruter avant l’ère de l’IA (c’est-à-dire jusqu’en 2022). Mais l’IA facilite considérablement le quotidien des recruteurs aujourd’hui. La vraie question, c’est donc : pourquoi vous en priver ?

Dans l’absolu, il est même possible de recruter sans utiliser d’ordinateur, de logiciels de recrutement ou d’emails (en triant à la main les CV papiers…). C’est possible, mais ce serait dommage de gaspiller autant de votre temps sur des tâches aussi chronophages qu’inutiles (qu’un “outil” peut faire bien plus rapidement).

Au risque de nous répéter : la valeur ajoutée d’un recruteur est en entretien, face aux candidats. Pas à faire de l’administratif. Et c’est là que l’IA peut vous aider. Avant de passer en revue les cas d’usages, balayons les avantages et inconvénients d’utiliser l’IA en recrutement (comme ça, vous serez prévenu !).

Quels sont les avantages de l’intelligence artificielle pour les entreprises qui recrutent ?

Alors, pourquoi une entreprise devrait-elle utiliser l’IA dans ses processus de recrutement ?

L’argument le plus solide est l’efficacité. À ce niveau-là, on parle-même d’efficience ! Car l’IA est une alliée redoutable quand il s’agit de traiter rapidement de grandes quantités de données (une tâche autrefois fastidieuse pour les recruteurs). 

Cela se traduit par un gain de temps non négligeable, qui permet aux professionnels des Ressources Humaines de se concentrer sur ce qui compte vraiment : l’humain derrière le CV.

L’IA n’est pas seulement une question de rapidité, mais aussi de qualité. En identifiant des informations et des compétences que même les yeux les plus aiguisés pourraient manquer (c’est normal, au bout du 32e CV de la journée…), elle augmente les chances de trouver le candidat parfait.

Mais qu’en est-il des inconvénients ? Parlons-en franchement.

Quels sont les inconvénients possibles de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le recrutement ?

Aussi puissante soit-elle, l’intelligence artificielle n’est pas exempte de défauts. Un des principaux inconvénients ? Le risque de déshumanisation. Derrière chaque CV, il y a une personne avec une histoire, des aspirations et des compétences uniques. Réduire les candidats à de simples ensembles de données pourrait nuire à la richesse (et à la diversité) de votre processus de recrutement. 

L’IA est douée pour identifier des compétences sur un CV ou un profil LinkedIn. Mais peut-elle comprendre la motivation ou la capacité d’un candidat à s’épanouir dans votre culture d’entreprise ? Probablement pas.

Parlons aussi des biais algorithmiques. Si l’IA peut aider à éliminer les préjugés humains, elle n’est pas infaillible. Après tout, les algorithmes sont conçus par des humains et peuvent (par inadvertance) intégrer des préjugés existants. Soyez donc très attentif dès que vous utilisez l’IA en recrutement.

Enfin, la dépendance excessive à l’IA pourrait engendrer un autre problème : le manque de compétences en recrutement. Eh oui, en s’appuyant trop sur l’IA, les recruteurs risquent de perdre leurs compétences (évaluation et interaction humaine), essentielles pour comprendre les candidats.

L’IA en recrutement est donc un outil puissant, mais qui doit être utilisé avec discernement. Elle complète le recruteur humain, mais ne le remplace pas.

7 façons concrètes d’utiliser l’IA en recrutement (pour recruter plus, plus vite et mieux)

Ça y est, nous y sommes. Au cœur du sujet. Nous vous dévoilons les principaux cas d’usages (uses cases) que nous avons identifiés et que nous utilisons dans nos propres processus de recrutement.

1 – L’IA pour rédiger des offres d’emplois impeccables

Imaginez : vous devez publier une offre pour un poste d’Architecte SI à Issy-les-Moulineaux, dans une entreprise spécialiste du SaaS. 

Plutôt que de vous atteler à la rédaction intégrale de l’annonce, souvent chronophage et complexe (surtout si vous n’avez pas d’expérience spécifique dans ce domaine), pourquoi ne pas faire appel à une IA comme ChatGPT pour une première ébauche ?

En quelques secondes, vous avez un modèle de base, structuré et clair, qu’il vous suffira de personnaliser. Bien sûr, certaines spécificités comme la description détaillée de l’entreprise, un mot du manager ou des visuels doivent être ajoutés pour rendre l’offre complète et attrayante. Mais l’IA vous aura fourni un point de départ solide, vous faisant économiser un temps précieux et vous permettant de vous concentrer sur les finitions (qui rendront votre offre unique).

2 – L’IA pour résumer rapidement les CV reçus

Une fois que vous avez une liste de CV présélectionnés, vous pouvez demander à l’IA de condenser chacun d’entre eux en quelques lignes. 

ChatGPT (ou Gemini pour citer un autre outil d’IA !) peut générer des résumés mettant en avant l’expérience la plus importante du candidat, transformant ainsi un long document (parfois rébarbatif !) en un aperçu concis et digeste.

Cette capacité à synthétiser efficacement est très utile pour les recruteurs qui doivent souvent partager des résumés de CV ou des notes sur des candidats (avant de les présenter aux managers opérationnels par exemple). Un atout de plus dans la manche du recruteur 3.0 !

3 – L’IA pour préparer les questions d’un entretien

Savoir quelles questions poser en entretien d’embauche n’est pas toujours évident. Surtout quand vous recrutez pour des postes différents, que vous ne maîtrisez pas. Les IA comme ChatGPT (ou Claude, pour en citer encore une autre !) interviennent ici comme des assistants. 

Prenons un exemple concret : vous devez interviewer un profil RSSI. Au lieu de passer des heures à concevoir des questions dans votre tête, demandez à l’IA de vous suggérer une liste de questions adaptées au métier en question.

Bien que toutes les questions suggérées par l’IA ne soient pas parfaites, elles fournissent un excellent point de départ. Elles peuvent aussi vous inciter à repenser vos questions habituelles, en y apportant une touche de fraîcheur ou en couvrant des aspects que vous n’aviez peut-être pas envisagés.

4 – L’IA pour rédiger des emails en quelques secondes

La rédaction d’emails fait partie intégrante du processus de recrutement. Mais il s’agit là encore d’une tâche chronophage (encore plus si vous devez répondre à des dizaines de candidats par jour). 

Que ce soit pour envoyer des invitations à un entretien, formuler des refus polis ou poser des questions complémentaires aux candidats dont le profil nécessite des éclaircissements, l’IA peut prendre en charge la rédaction de ces échanges.

Avec des suggestions d’emails élaborées par IA (Gmail en propose de plus en plus), vous disposez d’une ébauche à peaufiner (pour y apporter cette touche personnelle indispensable). Le résultat ? Des emails professionnels et empathiques, rédigés en une fraction du temps habituel.

5 – L’IA pour simplifier la chasse de profils (icebreakers personnalisés)

En recrutement, la première interaction avec un candidat fait la différence. Mais pas facile de trouver le moyen idéal de briser la glace quand on fait de l’approche directe sur un réseau social comme LinkedIn !

Là aussi, votre outil d’IA préféré vient à votre secours. Demandez-lui d’analyser le profil du candidat et d’identifier des “icebreakers” pertinents pour votre message (c’est-à-dire des phrases d’accroches personnalisées). Il existe des solutions IA spécialisées dans ce rôle (c’est le cas de Human Linker par exemple). 

Dites adieu aux messages génériques du type “Bonjour X, j’ai remarqué votre profil sur LinkedIn. Je recrute pour XX…”. 

6 – L’IA pour évaluer des profils de candidats

L’évaluation des candidats est une étape essentielle du processus de recrutement. Justement, l’un des aspects les plus innovants de l’IA est sa capacité à noter et évaluer les profils des candidats de manière objective. 

Prenons l’exemple de Crystal Knows, un outil qui utilise l’analyse DISC (Dominant, Influent, Stable, Consciencieux) pour caractériser un candidat à partir d’un simple CV ou profil LinkedIn. Ces analyses DISC basées sur l’IA donnent des informations utiles sur les traits de personnalité et les habitudes comportementales des candidats. 

Le scoring par IA devient ainsi un outil intéressant pour optimiser votre processus de sélection. Il aide à identifier les candidats les plus adaptés au poste et à la culture de l’entreprise, tout en aidant à savoir si la personne est adaptée à un rôle bien spécifique.

7 – L’IA pour créer un chatbot sur votre site carrières

Les chatbots n’ont rien de nouveau. Mais leur évolution grâce à l’intelligence artificielle générative (comme le fameux ChatGPT) marque un tournant radical. Traditionnellement, les chatbots étaient conçus pour suivre un scénario préétabli ou pour chercher des informations spécifiques dans une base de données. 

Les chatbots d’aujourd’hui sont beaucoup plus avancés. Ils sont désormais capables de répondre à une infinité de questions (y compris celles qui sortent du cadre de leur programmation initiale). Quand ils sont connectés via l’API d’OpenAI (la société derrière ChatGPT), ils peuvent construire des réponses pour des requêtes imprévues. 

Imaginez un chatbot sur votre site carrières qui discute de la culture d’entreprise, partage les valeurs de la société et offre des conseils pour réussir un entretien chez vous. Ce chatbot pourrait même guider les candidats tout au long de leur parcours. Un réel atout au service de votre marque employeur !

 

Et vous, amis recruteurs et RH, vous utilisez l’intelligence artificielle dans vos recrutements ? Cliquez ici pour rester informés des meilleures pratiques en matière de recrutement.

À moins que vous ne souhaitiez rejoindre notre team de Digital & IT recruiters. Dans ce cas, c’est par ici !

NEWSLETTER
Mettez-vous dans la boucle !

1 fois par mois, retrouvez le meilleur des sujets RH, management et recrutement dans votre boîte mail. Une newsletter qui informe, conseille et divertit !

Recrutez avec Solantis !

Échangeons quelques minutes sur vos enjeux et vos besoins.

Nos autres articles

Que vous soyez candidats, recruteur.euses, managers ou curieux, vous trouverez dans nos articles, plein d’informations sur le recrutement, pour mieux manager ou pour votre carrière !

Compétences en Data Science pour professionnels ambitieux
Les 13 compétences à avoir absolument pour un profil en Data Science
Les données sont devenues le nouvel or noir des entreprises aujourd’hui. C’est pourquoi la Data Science s’est imposée comme un...
Augmenter le chiffre d'affaires avec le recrutement
Vous voulez augmenter votre chiffre d’affaires ? Recrutez !
Devinette : quel est le signe (visible) qui montre qu’une entreprise se porte bien ? Réponse : c’est qu’elle recrute...